ce stupide costume d'être humain (démo)

by hello my name is

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

    includes 8 songs and lyrics sheet - name your price or dl it for free, you're welcome !

      name your price

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
(free) 02:25

credits

released January 12, 2012

tags

license

all rights reserved

about

hello my name is Lausanne, Switzerland

depressed as fuck punk-rock band from lausanne, switzerland with french lyrics and 100+ gigs played in europe.

shows

contact / help

Contact hello my name is

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: les choses existent parce qu'on les considère
Mais si les lois nous fascinent, c'est parce qu'on peut les contourner.
C'est mon futur qui se dessine, des endroits d'où j'ai pu me barrer.

Pour moi l'intolérance, c'est le refus de la différence.

J'aime pas trop les frontières.
Mais je sais que les choses existent parce qu'on les considère.

Ta vie me sert de garde-page, on dirait presque une image.
Tout est si répétitif qu'on croirait presque un format gif.

J'aime pas trop les frontières.
Je dirais même que je les déteste.
Track Name: il y aura toujours quelque chose à me reprocher
Essaie encore de trouver quelque chose de merveilleux quand la seule chose c'est d'être silencieux.
Ce que tu vas constater te laissera des séquelles mais dans l'adversité tu excelles.
Une verge sociale vendue au marché aux puces.
Aucune notion de bien et mal, le plaisir en plus.

Il y aura toujours quelque chose à me reprocher.
Mais tes reproches me font gerber.

Encore un nouveau chemin avec ses contours.
Et à chaque coin des vautours.
Si ça se joue au premier regard, je n'ai même pas le temps de perdre espoir.
Un réseau social devenu tellement important que tes contacts sont devenus aussi simples que chiants.
Track Name: celui qui est devenu argent
Mais c'est l'absurde d'une société où l'on supprime des libertés.
On essaie pourtant d'en avoir sans pour autant y croire.

Mais leurs lois n'empiéteront pas sur mes convictions, sur ce que je pourrais être.
J'en ai marre des illusions et du temps qu'elles me font perdre.

Une pâle figure de pragmatisme et tout devient légal.
Je n'ai vraiment pas envie que le racisme devienne tout ce qu'il y a de plus normal.

Je n'attendrai pas mes 40 ans pour faire le point.
Je n'arrive pas, et je te dis franchement, à voir aussi loin.
Quand on aura fermé toutes les portes, on me dira que j'aurais dû faire autrement et qu'en agissant de la sorte, on perd notre temps, celui qui est devenu argent.
Track Name: il faudra encore obéir
On est là pour te faire oublier.
Oublier que c'est la merde.
Un peu comme un spray pour chiottes.
Mais on n'a plus rien à perdre.
Comme si nos vies étaient trop mortes.
Il faudra encore obéir.
Et sûrement faire plaisir.

Plaisir à ton patron, arrêter de faire le con et dans le feu de l'action t'acheter une télévision.

Je n'ai pas envie de cette vie là et toi non plus tu n'en veux pas.
La responsabilité plutôt que la formalité.

À tous ces politiciens qui font comme s'il n'y avait pas de misère en Suisse, je les verrais comme des chiens avec le nez dans la pisse.
On ne dirait jamais à un enfant qu'il n'a pas d'avenir mais ce qu'on lui réserve est peut-être pire.

Il y a trop de trucs qu'on est obligé de faire par notre simple présence sur terre.
Je veux bien être sincère mais putain laisse-moi faire.

Mais non je ne sais pas ce que tu attends de moi.
Je me suis complètement perdu dans tout ce que je suis devenu.
Avec de fausses valeurs on ne peut qu'aller et puis s'encoubler, au mauvais endroit.

Attends encore la suite.
Tu crois qu'il y a peut-être de l'avenir.
Que ce n'est pas parce qu'on est en Suisse.
Que ça ne peut pas être pire.
Alors continue à faire plaisir.
Continue à obéir.
Track Name: le monde est une mine (celle qui explose)
Je crois que je n'ai pas le temps de pouvoir apprivoiser mes putains de sentiments, se sont tous envolés.
Et plus je souris et plus j'espère.
Avec la haine je suis aigri comme un vieux réactionnaire.

Mais il y a quelque chose qui me fait penser que je suis de trop.
Et gentiment je m'oppose comme un idiot.

Le monde est une mine sur laquelle on marche.
La vie est un soldat sur lequel je crache.

Je ne crois pas en dieu ni en son collègue Jésus.
Je crois en un feu qui ne brûle plus.
Tu trouves ça peut-être un peu arrogant.
Mais ce qu'on t'a dit d'être est nettement plus chiant.

Et il y a quelque chose qui me fait entrer dans leurs rangs.
Et quand j'en aurai marre, je me noierai dans l'étang.

Je ne crois pas en dieu, ni en Jésus.
Je crois en nous deux et notre vécu.
Tu trouves ça déjà plus poli et nettement moins violent.
C'est tellement joli que ça plairait à tes parents.
Track Name: les clés n'ouvrent que des prisons
On n'a pas encore digéré tout ce qui nous est arrivé.
Et ce qui nous arrivera demain n'est plus que jamais incertain.
Je suis plus proche de la statistique que de la vie dont j'espère.
Je veux bien être optimiste mais donne-moi une raison de le faire.

Les clés finalement n'ouvrent que des prisons.
Ce n'est pas vraiment le moment, ni même l'occasion de faire mauvaise direction.

On a beau se dire qu'on avance pas mais que peut-être ça changera.
On continue sur la même voie, c'est sûrement plus facile comme ça.
Tout est de plus en plus glissant des les sables mouvants.
On s'enfonce avec le sourire sans même l'envie d'en sortir.
Track Name: la liberté d'aujourd'hui
Je suis à contre-sens sur une autoroute et tout ce que je pense se résume à s'en foutre.
Sortir le démonte-pneu avant la crevaison.
Tous mes jours heureux effacés par la prévision.

Une bouteille d'alcool pour oublier.
De bien belles paroles pour exister.

La liberté d'aujourd'hui s'achète, se consomme et se jette.
Il y a quand même un problème et c'est toujours le même.

C'est comme jeter un dé qui ne retombe par sur une des faces.
Le futur sous ses pieds et pourtant il s'efface.
Courir avec des ciseaux pour un peu d'adrénaline et puis lécher un couteau, le danger si minime.

Un nouvel achat pour un nouveau sourire.
Un nouveau chez toi pour un nouvel avenir.
Track Name: j'ai déjà essayé
Je n'ai pas envie de te dire quelque chose de faux.
Comme je l'ai déjà fait.
Tu pourrais dire de moi que je ne suis parfait.
Je ne vais pas te donner tort non plus.
Moi-même n'y ai jamais cru.

Je ne vois pas l'intérêt d'un combat avec une gueule de bois.
Ton bonheur au compte-gouttes et personne ne t'écoute.
Et t'as lu un roman qui t'a dit que ta vie c'est de la merde tout comme ton travail à mi-temps que tu ne veux pas perdre.

Pour se dire enfin que ce monde est bien.
Non ça tu ne peux pas et je comprends pourquoi.

Alors crache ton venin mais viens pas me demander de cracher le mien. J'ai déjà essayé.

Mais on t'a dit "je t'aime" en t'offrant des chrysanthèmes.
J'ai oublié de grandir, j'ai oublié de mûrir.
Mais j'ai pu apercevoir mon avenir.
On m'avait pourtant prévenu.
Pourquoi est-ce que je suis déçu ?

Pour se dire enfin que ce monde est bien.
Non ça tu ne peux pas et je comprends pourquoi.
Essaie de m'oublier, de me mettre en danger.
Enfin me mettre à table et voir de quoi je suis capable.

J'ai déjà essayé.